[Récap] EXODUS : La Suisse met la barre très haute avant Ultimate

 À la une
  • Un mardi sur deux, retrouvez le PDE sur la chaîne OGamingTV pour l'émission Smash Ton Bro !
  • Ne ratez pas les lives du PdE sur Twitch !
  • Tous les mercredis, retrouvez une nouvelle vidéo du Pugilat des Étoiles sur YouTube !
  • Fauster part aux Etats-Unis pour commenter le Genesis 6 !

Le dernier gros événement Smash 4 organisé en Suisse s’est déroulé le 19, 20 et 21 octobre à Zug. L’occasion de rassembler des joueurs venant de toute l’Europe bien décidés à en découdre une dernière fois avant le prochain opus.

À lire aussi : L’Europe et Smash 4

Alors que les feuilles jonchent les trottoirs et que la fraîcheur de l’automne fait son apparition (accompagnée de son indissociable ciel gris si vous habitez en Île-de-France), la flamme sacrée du Smasheur est, elle, à son apogée. Quoi de mieux qu’un dernier tournoi étranger pour célébrer dignement le départ à la retraite de notre bon vieux Smash 4 ? Lorsqu’en plus on peut dormir directement à la venue et profiter de 48h de dose ponctuée par des pizzas ou des raclettes. Je ne vois vraiment pas ce qui nous retiendrait…

Et c’est pour ça que votre fidèle Mitsu s’est dévoué et s’est rendu sur les lieux de l’événement !

Une venue spacieuse et confortable

Le tournoi avait lieu dans une infrastructure pour jeunes qui devait également servir de salle de concert à en juger par le matériel mis à disposition. Toutefois nous – moi et d’autres joueurs parisiens – avons été très agréablement surpris par la qualité de l’accueil de nos amis helvètes. Le bâtiment, joliment décoré dans un style industriel, était immense et ressemblait à ce que pourrait être un paradis des Smasheurs. Plusieurs salles remplies de setups, des coins plus tranquilles pour se reposer ou discuter sur des canapés, un billard ou encore un baby-foot bref, tout y était. Les joueurs pouvaient également dormir sur place n’importe où dans la venue ou, s’ils avaient réservé à l’avance, dans un dortoir privé avec des vrais matelas !

“Une production haut de gamme qui pourrait faire jalouser la concurrence.”

Du simple, du double et des crew battles

Côté compétition nous avons trois événements avec tout d’abord les crew battles le vendredi. Ensuite, le samedi matin après une introduction de l’organisateur DangerNoodle, le tournoi simple a commencé. La première phase était en poules Round Robin et tous les matchs se déroulaient en best of five. Et croyez-moi, avoir du BO5 dès les poules lors d’un tournoi est assez rare pour être fortement apprécié. Pas d’upset en particulier si ce n’est une belle victoire du français Anragon qui décroche la tête de sa poule en battant Smuff 3 à 2. La deuxième phase en bracket à double élimination a été jusqu’au top 24 avant de laisser place au tournoi double.

Là encore les organisateurs étaient aux petits soins avec les joueurs. En effet, chaque setup était doté de deux écrans. Ainsi les équipes jouaient face à face et pouvaient communiquer entre elles et jouer plus confortablement. Là encore on pouvait voir la qualité de l’organisation ainsi que la production haut de gamme qui pourrait faire jalouser la concurrence.

C’est une équipe pour le moins inhabituelle qui a remporté le double. SonX (Sonic) et Nir (Ike), deux joueurs allemands, sont sur la plus haute marche du podium devant les suisses Waves et DeepFreezeIV. La meilleure équipe française décrochera la troisième place, formée de Homika et Hedgeon. Même le tournoi nous dépayse avec un Sonic par équipe dans le top 3 et aucun Cloud !

La salle principale “Main Stage” (Crédits photo : EXODUS)

Pour le tournoi simple, c’était presque trop facile pour notre joueur français Homika. Il remporte le tournoi en ne cédant que trois manches durant toute la compétition !

Le joueur en rouge et noir toujours accompagné de son fidèle Luma a été impérial ce week-end. Il n’a laissé aucune chance à son adversaire Lancelot en grande-finale. Et pourtant ce dernier a aussi fait une forte impression ! Le joueur finlandais a réalisé une très bonne performance en surprenant beaucoup de ses adversaires avec son style très soigné. Il a notamment battu la plupart de nos joueurs français. On notera notamment sa victoire contre Tag en Losers Finals après avoir battu coup sur coup Nir et Purple~H ! Les joueurs français n’ont pas été en reste ce week-end avec Tag qui fermera le podium. Le parisien a tiré parti de son nouveau personnage pour battre le favori Purple~H et ainsi s’assurer le top 3.

Voici la liste du top 8:

  • Homika, France, Harmonie & Luma
  • Lancelot, Finlande, Diddy Kong
  • Tag, France, Bayonetta
  • Nir, Allemagne, Ike
  • Purple-H, Allemagne, Cloud
  • SonX, Allemagne, Sonic
  • Waves, Suisse, Sonic
  • Genarog, Italie, Lucas

La venue de l’Exodus (Crédits photo : EXODUS)

Pour conclure je peux vous assurer que ce week-end était un excellent moment pour tous les participants. L’ambiance était très chaleureuse et il est toujours agréable de rencontrer des joueurs d’autres pays et d’échanger avec eux. Je félicite encore une fois DangerNoodle et toute son équipe pour l’exemplarité de l’organisation du tournoi qui s’est déroulé en temps et en heure. De plus, les commodités mises à disposition pour pouvoir passer le week-end sur place à moindres frais peut lever certaines réticences.

Croyez-moi que si c’était à refaire je n’hésiterai pas une seule seconde et j’attends avec impatience la prochaine édition.

Dernière video YouTube

[ÔLS] - Où en est Smash Ultimate, 2 mois après sa sortie ?

Fil Twitter

C'est la nouvelle pépite de @NormandEsport. La scène française est témoin de l'arrivée d'un joueur de talent... Mais qui est @7Oryon, qui enchaîne les top 4 sur des tournois nationaux ? Un portrait signé @LifeIsCoolBRO : pugilatdesetoiles.com/2019/02…

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.