La licence Super Smash Bros absente de l’EVO 2020

 À la une
  • Min Min est disponible !
  • #FixUltimateOnline
  • L'EVO 2020 Online est annulé

Sans grande surprise, Super Smash Bros ne sera pas présent à l’édition 2020 de l’EVO qui se déroulera en ligne. Pourtant très importante pour l’événement, la licence ne répond pas aux attentes des organisateurs. Pour comprendre l’importance de cette exclusion, il est nécessaire de revenir sur ce qu’est l’EVO et quelle est la place de Smash Bros dans ce championnat du monde.

À lire aussi : Pound, comment un tournoi majeur illustre les problèmes du online

Qu’est-ce que l’EVO ?

L’Evolution Championship Series plus couramment appelé « EVO » est le tout premier championnat de jeux de combat du monde. La compétition a d’abord été nommée « Battle by the Bay » de 1996 à 2001, par son fondateur, Tom Cannon (Shoryuken.com…). Ce n’est qu’en 2002 que le championnat prendra le nom que l’on connaît aujourd’hui : EVO.

EVO 2016: les résultats de la deuxième journée ! eSport

 

À ses débuts, la compétition se tournait sur deux licences principales du jeu d’arcade : Street Fighter et Marvel vs Capcom. L’année de son changement de nom, les jeux de combat avaient pris place sur les consoles de salon. L’EVO en profita pour accueillir des nouvelles licences : Tekken, Soul Calibur, Guilty Gear

Après 2002, de plus en plus de licences, dont Smash, ont intégré l’EVO. L’importante diversité dans les line-up du championnat permet de rassembler les joueurs de versus du monde entier. Des millions de fans attendent chaque année ce championnat américain. Il s’agit aujourd’hui de l’événement esport le plus important du versus fighting.

 

La place de Smash Bros à l’EVO

Il aura fallu quasiment attendre 10 ans après la création de l’EVO pour que la licence Super Smash Bros rejoigne le casting de celui-ci. En effet, ce n’est qu’en 2007 que Super Smash Bros Melee, sortie en 2001, fait son apparition dans le plus grand championnat de jeu de combat. La sortie de Brawl en 2008 a empêché Melee de revenir dans la line up. Mais les joueurs remettent vite en question le potentiel esport du jeu. L’année suivante, le planning n’intégrera plus Brawl. S’ensuit alors une longue période où la licence ne réapparaît plus à l’EVO…

En 2013, les organisateurs lancent une campagne de donation pour définir le huitième tournoi de l’année. À la grande surprise le jeu remportant le scrutin est Super Smash Bros Melee. Cependant, Nintendo et Masahiro Sakurai, le producteur du jeu, refusaient catégoriquement que l’événement prenne place. Pour la firme japonaise, gagner de l’argent sur leurs jeux ne correspondait pas aux valeurs que voulait transmettre l’entreprise. Finalement, le tournoi eut quand même lieu grâce à la protestation des fans, ce qui fit céder Nintendo. Devant un tel engouement et malgré le désaccord de l’éditeur, l’EVO décida de laisser Melee dans la programmation pour les prochaines éditions. Le jeu devient alors le titre le plus ancien à posséder son propre tournoi. Avec 134 000 spectateurs en direct, il sera même l’un des jeux les plus regardés de la compétition.

À partir de 2015, Super Smash Bros for Wii U cohabitera avec l’opus Gamecube dans la line-up officielle. L’édition 2019 accueillera Ultimate mais prononcera aussi le départ de Melee, qui n’avait pas été retiré depuis 2013. Cette première finale d’Ultimate battra d’ailleurs le record de vues de Melee avec plus de 200 000 spectateurs. Malgré les complications, la place de Super Smash Bros est sans aucun doute très importante dans le championnat.

 

Ultimate supprimé de l’EVO 2020

Avec la crise sanitaire, l’EVO 2020 ne pourra se tenir comme prévu à Las Vegas. Les organisateurs n’ont pas d’autre choix que de proposer cette édition en ligne. En conséquence, la line-up a dû être réadaptée. Le 14 mai dernier, l’EVO a dévoilé les jeux sur lesquels les joueurs pourront jouer. La licence Super Smash Bros ne sera pas mise en avant cette année.

Pour Melee, on ne peut approuver le mode online non officiel sur émulateur. En revanche, Ultimate est retiré du planning. Et oui, l’EVO a décidé d’organiser des compétitions en ligne seulement sur les jeux ayant un très bon netcode. Ces jeux sont au nombre de quatre (contre 9 prévu initialement) : Mortal Kombat 11, Killer Instinct, Skullgirls et Them’s Fightin Herds, un jeu de combat indépendant développé par Mane6.

La plupart des grosses licences du versus fighting comme Street Fighter sont écartées de la compétition officielle à cause de ce choix. Il s’agit d’un message directement adressé aux éditeurs pour leur faire comprendre que leurs services en ligne sont loin d’être au point. Toutefois, les jeux ne méritant pas de tournois auront quand même droit à de l’exhibition. Mais là encore, Smash manque à l’appel. Si pour les autres éditeurs cette exclusion peut servir de leçon, pour Nintendo qui ne souhaite pas que leurs jeux puissent servir de gain d’argent, ce choix est bénéfique. De ce fait, il y a très peu de chances de voir une amélioration de la qualité de l’online sur Smash Ultimate à l’avenir.

https://media.begeek.fr/2020/05/evo-2020-1.jpg

Les titres ayant droit à de l’exhibition – @EVO

La majorité des joueurs acceptent bien évidemment cette décision de l’EVO. Cela ne semble pas déranger Nintendo puisque la firme a annoncé dans la nuit de jeudi un tournoi online durant plusieurs semaines pour l’Amérique du Nord. L’entreprise japonaise semble vouloir continuer à proposer du contenu « esport » selon leurs propres règles. En dépit des joueurs compétitifs qui ne peuvent montrer leur mécontentement qu’avec un hashtag…

#FixUltimateOnline

 

Dernière video YouTube

Pourquoi l'EVO est ANNULÉ ?

Fil Twitter

📽 Nouvelle vidéo ! Découvrez les meilleurs moments de la 2ème session de Frame Perfect, nos tournois réservés aux joueurs câblés 🤙 Une petite mise en jambe avant dimanche avec de nouveaux tournois prévus 👏 youtu.be/7fo_RCy1AWI pic.twitter.com/t8HSIRmnTx

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.