Un premier classement 100% WiFi

 À la une

Alors que le Covid bloque les activités présentielles depuis près d’un an, la compétition sur Ultimate a dû, pour survivre, s’adapter en rentrant dans l’ère du Online. Le groupe WifiWarriorRank a publié fin janvier un ranking spécial Wifi…

A lire aussi : Pound, comment un tournoi majeur illustre les problèmes du online

Un nouveau type de classement

Jusqu’à présent, c’était l’équipe Panda Global qui était responsable de la compilation et analyse des performances en tournoi. Ils proposaient tous les 6 mois une nouvelle édition d’un classement général des joueurs de Smash, le “PGR” (Panda Global Ranking). Reconnu et considéré comme fiable par l’ensemble de la communauté, le PGR s’appuie sur des résultats de tournois offline, denrée rare depuis l’avènement du virus. La période de quarantaine que subit actuellement le monde entier n’a cependant pas empêché toute compétition. Nombreux événements Wifi se sont déroulés et ce de manière très régulière.

C’est pourquoi le groupe Wifi Warrior Rank, dont le compte twitter date de décembre 2019 vient de rendre public son propre classement, en s’appuyant uniquement sur des résultats de tournois en ligne.

Des Top 10 Online et Offline très différents

Qui constitue la crème de l’Ultimate (wifi) mondial en 2021 ? Certains auront créé la surprise durant cette époque du sans fil. Sonix par exemple ou encore BestNess, sans être inconnus au bataillon, se targuent d’une 4eme et 3eme place, performances au-delà de leurs placements durant l’année 2019. La résurgence de Salem également, 10eme, qui peinait a trouver ses marques sur Smash U. On retrouve aussi dans ce classement des vétérans qui ont déjà fait leurs preuves en offline. MK Leo et Tweek, respectivement numéros 1 et 3 au dernier PGR apparaissent dans ce classement. Maister également, auparavant 6eme, brille d’une superbe seconde place mais… c’est tout. Samsora (ex n°2), Marss, Glutonny, Dabuz ou encore Light sont déclarés absents.

 

Un “metagame” différent

Mais pourquoi déplore t-on de telles différences ? Si beaucoup de joueurs ne se sont simplement pas prêtés à l’exercice du online (Marss, Light…), force est d’admettre que Smash Ultimate Wifi n’a pas tant de gènes communs avec son homologue offline. “This is not the same game”, nous l’avons déjà traité dans un précédent article mais le lag causé par les mauvais serveurs de Nintendo y jouent pour beaucoup. En plus d’altérer l’expérience générale de jeu, il semblerait que certains personnages soient “buff” dans un environnement ou les zoners semblent régner. On n’a jamais vu autant de Samus, de ROB ou de Sonic sur les podiums que depuis ces 12 derniers mois.

A quoi s’attendre

Une question que beaucoup se posent est “qui restera t-il au retour du offline” ? Il est vrai qu’elle donne lieu à moult spéculations. Si de bons joueurs ayant réussi à maintenir leurs performances en wifi (Kola, Lui$) ne font que peut de doute quand à leur retour au sommet, la question peut se poser pour d’autres. Spargo, sacré numéro 1 par WifiWarriorsRanking n’a jamais aussi bien performé que durant cette année. Va t’il continuer sa domination sur les compétitions offline ? Les joueurs ne s’étant pas adonnés à la pratique du online risquent ils d’accuser un retard irrémédiable ? L’avenir nous le dira !

 

Dernière video YouTube

MONSTER HUNTER : un JEU de COMBAT ?

Fil Twitter

On est à la recherche d'une dernière personne afin de compléter notre trio pour la prochaine #ZLAN Contactez le bon @Tir_a_Mitsu si ça vous intéresse ! twitter.com/Tir_a_Mitsu/st…

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.